Musée de la Garde Suisse de Naters
Vous êtes ici: Page d'accueil » Donateurs et Amici » Amici de l'Espace Garde » Amici rencontre 2014

Amici rencontre 2014

Rencontre des Amici pour la 1ère fois à Missione

Le 22 novembre 2014, plus de 200 membres de la fondation et amici se sont retrouvés à la Missione à Naters pour la 8ème assemblée des Amici. L'ancien Président de la Confédération Pascal Couchepin était aussi de la partie.

Tony Jossen, président des Amici

En plus de l'ancien Président de la Confédération Pascal Couchepin et du Préfet Herbert Volken, le Président des Amici Tony Jossen a également souhaité la bienvenue au conseil communal actuel de Naters: le Président de la commune Manfred Holzer et les conseillers communaux Philipp Matthias Bregy, Franz Ruppen et Yves Zurwerra. Ce dernier est aussi vice-président du conseil de la Fondation et l'élément moteur du Museumzentrum Oberwallis - La Caverna. Pour son investissement inlassable – dixit Tony Jossen - Yves Zurwerra a gagné une hallebarde symbolique. Et tourné vers les représentants communaux : « C'est pour moi un réel besoin, ici et aujourd'hui, de vous adresser à tous un grand Que Dieu vous bénisse pour le généreux soutien apporté à notre Espace Garde unique au monde et au centre en devenir La Caverna. Indépendamment des couleurs politiques et de la composition de l'assemblée, nous devons apprécier l'inconditionnelle sympathie de la Commune et leurs oreilles toujours attentives à nos demandes. Et cela ne va pas de soi vu la situation financière actuelle de notre commune. Le fait est que la culture et les musées ne sont que rarement lucratifs, bien qu'ils fassent profondément partie de la nature humaine. C'est pour cela que nous serons encore dépendants de votre soutien à l'avenir. Nous faisons de notre mieux afin de trouver de nouveaux donateurs et Amici – et cela dépend d'abord de la volonté de Dieu ».

Pape François

Le Pape – un homme aux messages sans équivoque...
Après sa 1ère année de fonction, le Pape, âgé de 77 ans, déclare au « Corriere della Sera » : « Le Pape est un homme qui rit, qui pleure, qui dort paisiblement et qui, comme tous les humains, a des amis. Un homme normal, Jorge Mario Bergolio, qui depuis le 13 mars 2013 s'appelle François ! ». - « Je suis un pécheur et je sollicite vos prières !». Cela n'avait jamais été exprimé par d'autres papes auparavant !
Il a fait le ménage dans la curie et surtout dans la Banque du Vatican. Il n'a congédié personne, mais il veille à ce que les plus grands « pécheurs » démissionnent de leur plein gré !
Son message est limpide : finis les querelles de théologiens, les bureaucrates et les arrivistes. Il privilégie les pasteurs et les aumôniers, qui font plus attention à la substance qu'à la forme.
Dans ses écrits « Evangelii Gaudium » il déclare : « au cœur du christianisme il n'y a pas une idéologie, mais une personne, et de par sa rencontre avec elle naît la foi.
Il y a encore beaucoup à relater. Pensons notamment :

Quatre papes devant la Basilique Saint-Pierre et célébration de paix dans les jardins du Vatican

à l'unicité des quatre papes devant la basilique Saint-Pierre pour la canonisation des ses prédécesseurs Jean XXIII et Jean-Paul II le dimanche de la miséricorde ou
à l'impressionnante célébration de paix dans les jardins du Vatican avec la mise en terre collective d'un olivier et la prière avec Shimon Peres, Mahmud Abbas et le patriarche orthodoxe Bartholomée Ier à l'ombre du dôme de Saint-Pierre ou
à sa marquante condamnation de toutes les guerres et sa prière pour la paix dans les cimetières militaires de la première et de la deuxième guerre mondiales dans le Frioul ou
son premier voyage dans un pays européen en Albanie, où les musulmans et les chrétiens cohabitent pacifiquement depuis longtemps, avec une célébration de la messe sur la Place Mère-Theresa ou
à la convocation d'un synode des Évêques l'année prochaine, avec une séance préparatoire ouverte sans précédent et une feuille de route relative au thème très actuel « Église et famille ». Citation : « l’Église doit prendre soin des blessures ouvertes sans hésitation et redonner de l'espoir aux nombreux être humains qui n'en ont plus ». Il ajoute : « Nous ne devons pas s'égarer du règne de Dieu, sinon nous finirons sous le règne du diable » et concrètement, il paie les factures d'électricité et les loyers des familles nombreuses en difficultés financières et fait installer des douches pour les sans-abri sous les colonnes Berninis ou
au voyage en Turquie avec une visite de la basilique Sainte-Sophie et une prière œcuménique au côté du Patriarche orthodoxe Bartholomée 1er.
Dieu sait que l'énumération n'est que parcellaire, et pourtant plus qu'impressionnante, pas seulement pour sa garde rapprochée, mais pour tous ceux qui ont bon cœur. Écoutons davantage notre berger et prions pour lui! « acriter et fideliter » (« courage et fidélité ! » Evviva Papa Francesco !

Stefan Ruppen, président du conseil de la Fondatio

Le président de la Fondation Stefan Ruppen pose la question « qu'est-ce qu'un musée » et livre deux réponses aussi provocantes l'une que l'autre : mise au placard professionnelle ou conservation de choses dont on n'a plus besoin !
Cela ne convient évidemment pas au Musée de la Garde. Grâce à l'énorme engagement du curateur Werner Bellwald, les objets sont accessibles et exposés de façon intéressante. Soins, entretien, enrichissement thématique et aménagements représentent le cœur de son travail quotidien. Il ne s'agit donc pas uniquement de travaux scientifiques, mais aussi de nettoyage et de maintenance. Un nouvel et grand objectif est fixé pour 2016 : la réalisation de la « Sala Guardia ». Cela illustre le fait que le Musée vit et se développera encore.
Stefan Ruppen a adressé de cordiaux remerciements à ses collègues du conseil de la Fondation et surtout à la commune de Naters pour leur fort engagement, aussi extraordinaire sur le plan moral que financier.

Roland Walker, trésorier

« Ce n'est pas comme d'habitude », a insisté le trésorier Roland Walker. Pour la première fois nous sommes au Zentrum Missione devant un si grand nombre d'amici, e questo mi fa molto piacere. Ce qui est habituel, c'est le feu d'artifice rhétorique allumé par l'orateur précédent. Je vous souhaite la bienvenue en tant que trésorier de notre amicale et en tant que président de la section valaisanne des anciens gardes suisses.

Les chiffres importants de notre amicale
Compte de résultat au 31.12.2013

Bénéfices
Cotisations et dons CHF 26'495.90
Intérêts bancaires CHF 17.00
CHF 26'512.90
Dépenses
Don des Amici au Musée de la Garde CHF 12'000.00
Investissement pour la journée des Amici du 13.11.2013 CHF 11'130.20
Frais de port, téléphone, impressions diverses CHF 2'420.90
CHF 25'551.10
Report de solde 2014 CHF 961.80

Bilan au 31.12.2013
La fortune de l'amicale au 31.12.2013 s'élève à CHF 14'124.45

Une moyenne d'une visite guidée par jour

2465 visites guidées 1465 groupes
En 2465 visites guidées depuis le 11.11.2006, nous les anciens gardes nous avons conduit 1465 groupes à travers le Musée. Près de 35'000 personnes ont pu avoir un aperçu de la vie de garde.
Depuis l'inauguration par la Présidente de la Confédération de l'époque Micheline Calmy-Rey, nous avons mené en moyenne une visite guidée par jour.
Pour nous, un groupe de taille idéale est composé de 14 personnes. Conduire des groupes plus importants à travers les salles au trésor n'est intéressant ni pour le guide, ni pour les visiteurs. Le passé a montré que les guides, par le biais de récits et de souvenirs sur leur vie de garde, donnent vie aux box des salles au trésor.
Du 1.11.2013 au 31.10.2014, nous avons conduit 169 groupes lors de 211 visites guidées à travers le Musée. Près de 2900 personnes y ont pris part. A cela s'ajoute près de 100 groupes en 180 visites guidées de la forteresse, menées par les Amis de la Forteresse à la même période. Environ 2300 personnes y ont participé.
Je ne peux que me répéter : pour le conseil de Fondation et le créateur du Musée, le Musée de la Garde, tel qu'il est exploité aujourd'hui, est un énorme succès. De notre côté, il n'est pas possible de faire davantage avec du pur bénévolat.
Afin de pouvoir satisfaire la grande demande, nous sommes dépendants de l'investissement de nos gardes.

Visites guidées par guide depuis le 11.11.2006
Avec 577 visites guidées, Sigi Heinzen est toujours seul en tête, suivi par Hugo Wyssen (310 visites guidées) et Martino Karlen (288 visites guidées). Cette année, Alois Baumgartner est celui qui a mené le plus de visites guidées, avec 40 interventions.
Comme les femmes des guides ont contribué énergiquement par des apéros ou des samedis après-midi de service en caisse, à cette occasion, elles sont aussi cordialement remerciées. Les épouses des gardes sont serviables et compréhensives.

Je souhaite vous remercier tous, amici et donateurs.
Je souhaite remercier tous les sponsors et les mécènes.
Tout d'abord la Loterie Romande, la Commune de Naters et son entreprenant responsable culturel, le Conseiller communal Ives Zurwerra. Ives, nous apprécions énormément ta collaboration.

1 mètre carré de la Place Saint-Pierre au Musée de la Garde
Il y a une semaine j'étais en visite à Rome pour 6 jours. J'ai alors associé ce San Pietrino (les pavés) avec la Place Saint-Pierre. Oui il existe un San Pietrino de la Place Saint-Pierre. Ce que notre commandant de la police cantonale Varone n'a pas réussi, c'est-à-dire sortir un bien culturel de son pays, les gardes y sont parvenus aisément.
Près de 100 de ces San Pietrini ont été transportés en Suisse. 30 d'entres elles nous ont servis à paver 1 mètre carré de la Place Saint-Pierre au Musée de la Garde. Vous pouvez lire la suite de cette histoire au Musée.

Salutations de « Getti »
Je vous transmets volontiers à tous les meilleures salutations de notre « Getti », le commandant de la Garde Daniel Anring, et du nouveau chapelain de la Garde Monseigneur Pascal Burri. Vous devez savoir que la journée des amici est aujourd'hui bien connue à Rome auprès de la Garde et bénéficie d'une grande sympathie.
Alors je vous crie
evivano gli amici
eviva la guardia sivzzera
eviva papa Franceso, cosi simpatico, cosi caro et per alquini un po pazzo

Werner Bellwald, curateur du Musée

Dr. Werner Bellwald, curateur du Musée, a cette année encore pu fournir aux donateurs et amici des informations de première main sur les extensions du Musée de la Garde. Bien entendu, cela fournit une raison aux uns et aux autres de rendre une nouvelle visite au Musée. Il y a toujours d'autres surprises à découvrir.
Ainsi, Werner Bellwald a fait le récit d'un tableau qu'il a pu obtenir dans l'appartement de l'ancien garde, et porte-drapeau central de longue date, Willy-Pius Ulmann. Là-bas, pendant de nombreuses années, un « carnotset de la Garde » avait été aménagé et les membres de la section Zurichoise s'y rencontraient pour une séance mensuelle. Avant que Willy-Pius et Ann-Christine Ulmann ne partent s'installer dans une résidence pour personnes âgées, le tableau a été transféré au Musée à Naters.
Et il n'y a pas que l'image qui a été transférée de Zurich à Naters : il y a également une véritable gondole vénitienne. Cette dernière a été offerte au Pape Jean XXIII par un groupe de pèlerins. Puis celui-ci l'a à son tour transmise à la Garde suisse, où elle fut gagnée par Josef Stirnimann (GSP 1957-1959) comme premier prix à la traditionnelle tombola de Noël. Stirnimann voyagea plus tard vers le Canada et son camarade garde Lorenz Gamma d'Altdorf pris la gondole en charge, contre la promesse de ne jamais la brader dans une brocante...Non, elle n'a pas fini dans une brocante, mais plutôt dans le premier et unique Musée de la Garde au monde.
Et le curateur a pu rendre compte d'une autre documentation peu courante : à propos du premier garde suisse noir, Daniel Bachmann.

Le Cardinal Matthäus Schiner de retour en Valais

Le président Tony Jossen, le Préfet Herbert Volken, La Présidente de la Commune d'Ernen Christine Clausen et les curateurs Alex Claude de Zoug et Werner Bellwald de Naters avec le portrait de Schiner

Alex Claude, responsable de la collection du Musée

Alex Claude, responsable de la collection du Musée Burg de Zoug, a fait le voyage vers Naters avec « un gros bagage ». Il a remis au Musée de la Garde un portrait du cardinal Matthäus Schiner en prêt permanent. Le souhait du Préfet de Goms Herbert Volken a été satisfait avec plaisir, a souligné le curateur Zougois. Ceci d'autant plus que, comme le presque-pape Schiner n'aurait jamais été établi à Zoug, personne ne le connaît là-bas. La Ville de Zoug a offert ce portrait ainsi que d'autres objets au Musée Burg en 1975. Comment le portrait, datant de la 2ème moitié du 17ème siècle, est entré en possession de la Ville de Zoug, cela reste un mystère. « Le cardinal Schiner, après son si long exil, devrait très bientôt se sentir parfaitement chez lui », a souhaité Alex Claude.

cliquez ici pour ouvrir la galerie