Publication no 1

La 1ere publication est sortie en novembre 2010


Endlich pfiff die Lokomotive zur Abfahrt

Die Erlebnisse des Schweizergardisten August Benedikt Kunz in Rom (1878-1882)



Amérique, France, Égypte – et Rome : la vie mouvementée d'August B. Kunz
A l'âge de dix-sept ans, August Benedikt Kunz émigre vers l'Amérique, y reste trois ans, apprend le métier de jardinier – et bien des choses pour la vie. A 26 ans il monte dans un train, attend avec impatience le sifflet du départ de la locomotive à vapeur et voyage jusqu'à Marseille. Là, il travaille dans des exploitations horticoles et des pépinières. Ensuite, il exerce en tant que chef d'équipe dans une plantation au Caire et construit de ses propres mains une mission en amont du Nil et transforme une ruine en manoir.
August Benedikt Kunz, né en 1856 à Liestal, nous surprend, dans sa jeunesse, dans de nombreux lieux. Et comme il entre dans la Garde en 1877, on peut s'attendre à pas mal de lui...

Dans ses vieux jours, Kunz met ses expériences par écrit. Le texte original manuscrit a été retranscrit mot à mot et le compte-rendu détaillé de cette période à Rome est maintenant publié. Des photos anciennes et nouvelles des scènes illustrent les 80 pages de la brochure.

Texte : Dr. Werner Bellwald, concepteur du Musée de la garde

Ceci est la première publication de l'Espace Garde, le Centre culturel de la garde suisse pontificale (avec son musée à Naters).
D'autres titres sont en préparation – pour l'instant tous avec du matériel d'origine inédit.

84 pages, brochure, 21 x 21 cm, illustré
ISBN 978-3-905756-90-6
Edition Rotten Viège

Page d'information (en allemand)

Commander ici


La première publication de l'Espace Garde

Le journal intime d'August Benedikt Kunz





Compte-rendu du « Walliser Bote » du 15 novembre 2010


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page